ITII Normandie
Campus de l'Espace
1 avenue Hubert Curien
27200 Vernon

Six apprentis ingénieurs ébroïciens mettent au point un prototype de deux-roues afin de participer à une course d’endurance.

 Solex itii

Participer à une course d’endurance de 24 heures en solex, c’est le pari un peu fou de six étudiants en 2e année de mécanique, production et logistique industrielle de l’ITII (Institut des techniques d’ingénieur de l’industrie) d’Évreux. Pour ce faire, ils doivent mettre au point un solex au concept novateur, baptisé Solex’ITII.

Pierre Bouffay et Victor Girault (pour la partie cycle et cadre) Brice Poulain et Maxime Coquart (pour la partie moteur) et enfin, Mélany Pillot et Thibaud Paumard (pour la partie logistique) se sont lancés dans l’aventure il y a un an. « Le but, c’est de permettre une position variable sur le solex suivant la taille des pilotes, pour s’adapter au tracé de la route », explique Pierre, le chef de projet et responsable de la partie cadre.

Un circuit exigeant

L’intérêt de cette position variable, c’est qu’elle permet aussi une meilleure aérodynamique, avec un centre de gravité plus bas et une plus grande absorption des chocs. Car il faut le savoir, cette fameuse course d’endurance en solex, qui se déroule le week-end de la Pentecôte (les 3 et 4 juin 2017) à Nouziers (23) « est un circuit très exigeant », rappelle Pierre. Il est à la fois sinueux, étroit et vallonné. « Ce ne sont pas forcément les plus rapides qui gagnent », nuance Thibaud. Le but est de faire un maximum de tours en 24 heures.

Appel aux dons

Les vainqueurs de l’édition 2015 ont ainsi réalisé près de 1 800 km, soit 492 tours. Le solex des apprentis ingénieurs d’Évreux, inscrit dans la catégorie « super-prototype », devra être « performant, fiable simple à régler et à utiliser », retient Pierre. Le solex sera plus léger que la concurrence, en utilisant un système de refroidissement à air plutôt que liquide. « Cela nous fait gagner 7 kg sur la roue avant », justifie Pierre.

Pour développer leur projet, les six étudiants sont à la recherche de partenaires financiers. Entre l’achat du moteur, la participation à la course, l’équipement des pilotes, leur budget a été estimé à 6 500 €. Ils ont lancé un appel aux dons et ouvert une cagnotte en ligne sur la plateforme collaborative leetchi. Pour tout don d’un montant supérieur à 10 €, un cadeau est même offert. Au choix : une lampe led, une clé USB, une enceinte de douche ou une batterie portative. De quoi mettre de l’huile dans les rouages...

Infos pratiques

Pour participer au financement, rendez-vous sur leetchi

 

Source : paris-normandie.fr
http://www.paris-normandie.fr/region/six-apprentis-ingenieurs-ebroiciens-mettent-au-point-un-prototype-de-deux-roues-BC7307663#.WCVsn-tPeK0

 

TOP